Le cholestérol

Cholestérol : Tueur silencieux ou témoin innocent ? Extrait du journal « Enquêtes de santé N°6 » Pour tous, le cholestérol est l’ennemi à abattre (...)

En savoir

Hypoxie et Bol d’Air Jacquier

Quel lien peut-il y avoir entre : Les cancers, l’asthme, les infections pulmonaires, les fibroses pulmonaires, l’acidose métabolique, l’anémie, (...)

En savoir

STRESS ET CORTISOL

Le cortisol est une hormone secrétée par les glandes surrénales à partir du cholestérol, sous la dépendance de l’hypophyse. La production naturelle (...)

En savoir

Informez-vous

Hypochlorhydrie et achlorhydrie

Aujourd’hui, un certain nombre de pathologies, dès le diagnostic posé, vont être systématiquement traitées, que ce soit en médecine allopathique ou naturelle. 

Pourtant, certaines causes importantes, responsables en grande partie de ces pathologies, sont peu connues voire oubliées.

L’hypochlorhydrie ou l’achlorhydrie en sont des exemples criants.

L’acide chlorhydrique est produit par les cellules pariétales des parois de l’estomac.
Si pour diverses raisons, la production d’acide chlorhydrique baisse, il s’installe alors l’hypochlorhydrie. Si cette production est quasiment nulle, voire absente, c’est l’achlorhydrie.


Cet acide chlorhydrique a de nombreuses fonctions.

- L’acide chlorhydrique est indispensable pour assurer une bonne digestion, et donc une bonne assimilation des nutriments absorbés.


- L’acide chlorhydrique commence la digestion des protéines dans l’estomac et ensuite il stimule le pancréas afin qu’il produise des enzymes digestifs, il stimule également la vésicule biliaire pour l’écoulement de la bile dans le duodénum.
 

- Il sert aussi à aseptiser le bol alimentaire en détruisant les bactéries, virus, levures et champignons.



Je constate aujourd’hui que nous sommes, presque tous plus ou moins déficients en acide chlorhydrique, sachant que cet état s’aggrave en vieillissant.

Qu’est-ce qui cause une baisse de l’acide chlorhydrique ?


- Le manque de mastication

- Une déficience de certains nutriments, comme le zinc, peut provoquer un ralentissement de la production d’acide chlorhydrique. 

- L’alcalinisation du liquide gastrique par la consommation d’eau alcaline, la prise de médicaments (Oméprazole ou Cimétidine).

- La consommation d’antibiotiques, les plombages au mercure, et une prédisposition génétique.

- L’hypothyroïdie.

- La bactérie HELICOBACTER PYLORI peut provoquer une hypochlorhydrie.

- Une consommation excessive de glucides.

- Une consommation de boissons gazéifiées.



Qu’arrive-t-il si vous avez un taux d’acide chlorhydrique bas ?


- Anémie inexpliquée, fatigue chronique.
 

- Ostéoporose, arthrite.
 

- Arthrite rhumatoïde et autres désordres auto-immuns. 
 

- Carences par mauvaise assimilation des vitamines du groupe B et plus particulièrement en B12. Mais aussi en minéraux tels que fer, zinc, magnésium, calcium et cuivre.
 

- Ces carences en vitamines du groupe B augmentent le taux d’homocystéine plasmatique dans le sang. Comme l’a bien démontré le Dr Kilmer MC CULLY, l’homocystéine est la principale cause des accidents cardiovasculaires (infarctus ou AVC). Lire la suite
- Mauvaise assimilation des protéines entraînant une perte de masse musculaire malgré une alimentation correcte.
 

- Augmentation du nombre d’intolérances alimentaires et d’allergies.
 

- Problèmes d’appétit (soit excessif, soit absent)
 entraînant une perte de poids ou une prise de poids.
- Aérophagie après avoir mangé, nausées régulières après les repas, côlon irritable.
 

- Perte de cheveux, ongles se dédoublant.
 

- Infections venant des levures, champignons et parasites.
 

- Acné, eczéma et problèmes de peau.
 

- Démence et Alzheimer, puisque ces maladies sont reliées à la carence en acide folique et à la vitamine B12.
- Douleur à l’omoplate ou à l’épaule droite.
- Insomnie provoquée par une mauvaise assimilation du magnésium alimentaire.
 

Le reflux gastro-œsophagien

Le docteur Jonathan WRIGHT, dans son livre « Why Stomach Acid Is Good for You » explique que 90% de ses patients souffrant de reflux gastrique sont en hypochlorhydrie.

Lors d’un problème de reflux gastro-œsophagien, il est couramment admis que celui-ci est dû à un estomac secrétant trop d’acide chlorhydrique. Il sera alors prescrit des anti-acides, ce qui va apporter un soulagement temporaire. Seulement la digestion se fait entre pH 2 et pH 5. L’estomac a donc absolument besoin d’un environnement acide pour digérer les aliments. Alcaliniser le milieu stomacal par des anti-acides ne peut être qu’une solution à très court terme, mais totalement néfaste à une parfaite digestion.

La vraie question est de comprendre pourquoi le sphincter œsophagien n’est plus étanche et laisse remonter le contenu acide de l’estomac ?
Comme le démontre le Dr Jonathan WRIGHT, la personne, par l’effet d’un stress, verra apparaître une mal digestion causée par une production insuffisante de sucs digestifs, avec pour conséquence la prolifération de bactéries.
Ces bactéries, en se développant, produisent une grande quantité de gaz. Ce gaz comprime le sphincter œsophagien et c’est de cette manière que le reflux gastrique s’installe.


Test pour savoir si vous êtes en hypochlorhydrie.

Sur une journée : Matin, midi et soir, sur un estomac vide, avant de manger ou boire :
 - Mettre 1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau.
 - Buvez le mélange et prenez une montre afin de compter au bout de combien de temps vous allez avoir un rôt conséquent.

 * au bout de 1 à 2 minutes : taux normal
 * au bout de 3 à 5 minutes : hypochlorhydrie (taux bas)
 * au delà de 5 minutes : achlorhydrie (potentiellement pas d’acide chlorhydrique)

Si vous produisez suffisamment d’acide chlorhydrique, vous commencerez normalement à roter plusieurs fois dans les deux minutes. Si ce temps est plus long, cela signifie que vous êtes hypo-secréteur.
Le mélange dans l’estomac du bicarbonate de soude et de l’acide chlorhydrique fabrique du dioxyde de carbone. C’est ce gaz qui crée les éructations.