Vitamines du groupe B

Le produit COMPLEXE VITAMINES B est source de vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C, D, E, K,d’oligo-éléments, de carotène, de flavonoïdes, (...)

En savoir

Vitamine D naturelle

La vitamine D ainsi nommée est avant tout une hormone synthétisée dans l’organisme humain à partir du cholestérol sous l’action des rayonnements UVB de (...)

En savoir

Poivre noir

Poivre noir Piper nigrum

En savoir

Informez-vous

Les compléments de synthèse

Face aux aléas de la vie moderne, il peut être bénéfique de se supplémenter en compléments alimentaires pour aider l’organisme à faire face aux éventuelles carences de l’alimentation.

Cependant, ces suppléments ne doivent être composés d’aucun élément de synthèse.

Il faut savoir que les vitamines en gélules sont issues des plus hautes techniques de la chimie de synthèse. On a observé qu’un certain nombre de pathologies (crampe, douleur, allergie, fatigue, etc …) disparaissent avec l’arrêt de la prise de ces gélules chimiques.

Le Dr Paul DUPONT, ancien chef de clinique de nutrition, nous explique qu’il devient de plus en plus difficile d’affirmer aujourd’hui que les nutriments de synthèse ont le même effetque leurs analogues naturels.

Pire, on commence à comprendre le danger qu’ils représentent pour la santé publique.

Ainsi, en 2004, la revue internationale de médecine The Lancet a publié une étude portant sur 170 000 patients, qui montrait que les surdoses de vitamine C de synthèse, de carotène et de tocophérol (vitamine E de synthèse) augmentaient sensiblement le risque de mortalité.

D’autres études ont été faites sur plus de 230 000 patients et en arrivent aux mêmes conclusions.

Il est clair qu’il existe une discordance entre les études menées à partir des aliments et des produits naturels qui sont protecteurs, et celles portant sur la supplémentarité avec des produits de synthèse.

Que penser alors des substances synthétiques rajoutées aux aliments (les alicaments) et des compléments alimentaires qui sont composés de tout et de rien !

Puisque les molécules synthétiques sont suspectes, ne vaut-il pas mieux les supprimer ?

Le PR LERICHE (cancérologue) a réalisé une expérience :

  • Après quinze applications de méthylcholanthrène sur une série d’animaux carencés en vitamines, un seul animal a développé une tumeur.
  • On a réalisé la même expérience sur une série où les animaux prenaient un supplément de vitamines synthétiques. Au final, la totalité de cette deuxième série a développé des tumeurs.

En conclusion, il est préférable de manger le plus possible d’aliments BIO ainsi que des oligo-éléments et minéraux que l’on trouve en abondance dans les fruits de mer (moules, huîtres, etc.…).

Je vous propose donc des compléments alimentaires 100% naturel que l’on retrouve sur le site :
"Selena-Nature"