Vitamine D naturelle

La vitamine D ainsi nommée est avant tout une hormone synthétisée dans l’organisme humain à partir du cholestérol sous l’action des rayonnements UVB de (...)

En savoir

Soufre et huile de Haarlem

Soufre et huile de Haarlem Le soufre est très répandu dans la nature mais il n’est pas assimilable par l’organisme. Il peut même être toxique. (...)

En savoir

Poivre noir

Poivre noir Piper nigrum

En savoir

Informez-vous

Vitamines du groupe B

Le produit COMPLEXE VITAMINES B est source de vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C, D, E, K,d’oligo-éléments, de carotène, de flavonoïdes, d’enzymes. Ce complexe est recommandé pour la suplémentation en substances nutritives dont l’organisme humain a besoin pour le maintien de sa santé.

VITAMINES B
 

Depuis de nombreuses années, les scientifiques ont démontré les bienfaits des vitamines (notamment les vitamines B) pour leur action :
- Diurétique, légèrement laxative, anti-inflammatoire, hypocholestérolémiante, antidiabétique, antiulcéreuse, détoxifiante, de réglage de l’appétit
- Equilibrage des fonctions métaboliques de certains tissus et organes
- Réduction du niveau du "mauvais" cholestérol (LDL) du sang, Il limite l’évolution des plaques d’athérome
- Amélioration de la glycémie
- Amélioration de la santé du foie, il est donc hépatoprotecteur
- Aide à la digestion (indigestion, flatulence, digestion lente, état de nausée)

Maladies cardiovasculaires :
Depuis 1962, le Dr Kilmer MC CULLY (Harvard University) a démontré que la cause principale des maladies cardio-vasculaires (infarctus et AVC) est due à un taux d’homocystéine plasmatique supérieur à 7 mmol/l. Ce professeur a prouvé que l’homocystéine augmente par carence en vitamines B6, B9 et B12.
Ces travaux ont été confirmés en 1990 par le Dr Meir STAMPER et à nouveau en 1995 par le Dr Jacob SELHUB.
En dépit des diverses recherches mettant en évidence l’effet secondaire du cholestérol sur les maladies cardiovasculaires, celui-ci est toujours traité en tant que cause essentielle de ces pathologies.
Le patient est donc traité avec des statines dangereuses à la santé et parfaitement inutiles, d’autant plus que 50 % des personnes qui font un infarctus ou un AVC ont un taux de cholestérol normal ou maîtrisé par médicaments.
Parallèlement, nous constatons qu’il n’existe pas encore de médicaments allopathiques susceptibles de faire baisser le taux d’homocystèine, la recherche à ce sujet se trouvant par ailleurs freinée du fait de l’absence de remboursement de l’examen sanguin par la Sécurité sociale.

Cependant, les derniers travaux du Dr Michel de Lorgeril [1], cardiologue et chercheur au CNRS et à la faculté de Médecine de Grenoble, confirment clairement l’absence de corrélation entre cholestérol et infarctus… Quid de la pertinence des traitements préconisés aux patients à ce jour ?
[1] Livre : Cholestérol, mensonges et propagande - Ed Thierry Souccar

La vitamine K (en teneur élevée) :
- Empêche la formation de caillots dans le sang,arrête les saignements
- Est détoxifiante par son apport riche en inuline facilitant l’élimination des métaux lourds, des toxines et des contaminants
- Aide à l’élimination de l’acide urique
- Normalise l’équilibre hydrique, lutte contre les problèmes urinaires, la rétention d’eau dans les tissus
- Améliore les douleurs musculaires et articulaires
- Normalise les effets désagréables de la ménopause
- Améliore la santé du système osseux
- Aide dans les états de fatigue physique et mentale, augmente la capacité de travail et la vitalité ainsi que le niveau énergétique de l’organisme

Vitamines de synthèse
Les vitamines de synthèse sont aujourd’hui issues des plus hautes technologies de la chimie. Sont-elles à conseiller pour une meilleure santé par rapport aux vitamines naturelles issues de compléments alimentaires naturels ou provenant de nos aliments ?
La vitamine naturelle est exclusivement lévogyre. Cela signifie qu’elle dévie la lumière polarisée vers la gauche. La vitamine de synthèse est un assemblage de molécules lévogyres et dextrogyres, qui dévient la lumière polarisée vers la droite. Cette différence de propriétés démontre une différence de nature. Il est donc impossible de pouvoir prévoir les conséquences à long terme. Ces vitamines artificielles prétendent être identiques aux vitamines naturelles alors qu’elles ne le sont pas.
Le problème est que ces molécules artificielles peuvent avoir des effets inverses par rapport à l’effet escompté et devenir dangereuses. Ces molécules artificielles sont des corps étrangers souvent indésirables pour le corps qui s’efforce de les éliminer au plus vite.
Plusieurs études montrent la dangerosité des vitamines de synthèse :
• Une étude publiée (Lancet 2004 ;364) portant sur 170 000 personnes montre que des antioxydants de synthèse (vitamines A, C, E +Sélénium) ne protègent pas contre le cancer, mais plus encore, leur association avec du bêta-carotène de synthèse augmente le risque de mortalité.
• Une autre étude réalisée à Baltimore sur 135 000 patients révèle que la vitamine E de synthèse à dose élevée pourrait augmenter la mortalité, en devenant pro-oxydante, alors que la vitamine E naturelle est un antioxydant reconnu.
• Le journal « NEW ENGLAND JOURNAL OF MEDICINE » a publié des rapports alarmants sur les effets des vitamines E et A de synthèse, d’après une étude qui a porté sur 29 000 fumeurs. Celle-ci a montré qu’il y a une augmentation du risque de cancer du poumon de 18% chez les fumeurs supplémentés avec ces vitamines par rapport au groupe témoin non supplémenté.
• Voir aussi les Travaux du Pr LERICHE dans son ouvrage « Cancérologie »

Les risques liés aux vitamines de synthèse peuvent être résumés ainsi :
• Vitamine C de synthèse : déminéralisation par effet diurétique, acidification de l’organisme, oxydation du fer.
• Vitamine B1 de synthèse : crises d’asthme et divers types d’allergies.
• Vitamine B2 de synthèse : crises d’allergies graves comme des chocs anaphylactiques (réactions allergiques pouvant conduire au décès).
• Vitamine B3 de synthèse : des « flushs » et des bouffées de chaleur, des cas d’hypotension (l’association avec l’aspirine peut aggraver ces effets nocifs), douleurs de poitrine, hypoglycémie, douleurs musculaires, troubles de la coagulation du sang.
• Vitamine B5 de synthèse : chocs anaphylactiques (rares), eczéma de contact avec des crèmes contenant de la B5.
• Vitamine B6 de synthèse : troubles neurologiques avec fourmillement des extrémités, vertiges, céphalées, troubles de la mémoire, lésions cutanées, acné, chocs allergiques.
• Vitamine B8 de synthèse : risque d’allergies.
• Vitamine B9 de synthèse : augmente le risque de cancer notamment du côlon, du sein et de la prostate.
• Vitamine B12 de synthèse : accident vasculaire cérébral et angine de poitrine.
• Vitamine E de synthèse : survenue de cancers de la prostate et une plus grande mortalité.
• Vitamine A de synthèse : augmentation du risque de cancer du côlon.
Il conviendra de préférer les marques de compléments alimentaires 100% naturels, dans lesquelles les vitamines, oligo-éléments et autres nutriments sont extraits de fruits et de plantes. Ceux-ci, étant mieux assimilés, nécessitent des dosages moins élevés, mais sont surtout en parfaite cohérence avec les réels besoins journaliers de notre organisme.

MIEUX COMPRENDRE LES VITAMINES
Vitamine A
Elle aide dans :
- La fabrication du tissu conjonctif du corps et des vaisseaux sanguins, la cicatrisation.
- La régénération de l’œil : cornée, rétine
- L’amélioration de la peau : sécheresse, vieillissement, épaississement, exposition solaire, cheveux.
- L’action sur la thyroïde : croissance des enfants et la puberté, état dentaire.
- La synthèse de la progestérone : troubles avant les règles, fécondité.
- Les cancers pulmonaires ou digestifs.
- La diminution du risque d’infarctus du myocarde et de l’artériosclérose
- L’amélioration de l’irritation des muqueuses : nasales, pharynx, bronches, voies urinaires, organes génitaux.

Causes des pertes de vitamine A :
Tabac, pollution atmosphérique, aliments pollués par les phytosanitaires, parasites intestinaux (ascaris, oxyures, …)

Vitamine B1 (Thiamine)
Elle aide dans :
- La gestion du STRESS (angoisse, anxiété, spasmophilie, dépression, irritabilité, anorexie)
- L’amélioration de la digestion
- La protection du muscle cardiaque, des coronaires
- Les problèmes de la PEAU : dermite séborrhéique, rougeurs irritatives
- Le gonflement des jambes
Causes de perte de vitamine B1.
- La prêle car elle contient un enzyme qui détruit la vitamine B1
- Idem pour la chair crue de poissons (Thon, sardine, maquereau, anchois)
- L’abus de sucres, d’alcool, contraceptifs, diurétiques

Vitamine B2 (Riboflavine)
Elle aide dans :
- Le métabolisme des sucres et des graisses.
- La régénérescence de l’œil (cornée et rétine, prévient la cataracte, yeux rouges et larmoyants, PHOTOPHOBIE).
- Le renouvellement de la peau et des muqueuses (lèvres sèches, inflammations du visage)
- La croissance ainsi que la vie fœtale.
- Les fourmillements et mauvaise circulation du sang.
Causes de perte de vitamine B2 :
- Excès de sucres, graisses et alcool.

Vitamine B3 (Vitamine PP, niacine)
Elle aide dans :
- L’augmentation du bon cholestérol HDL (lipoprotéines)
- La tendance dépressive, l’insomnie, les troubles psychique avec démence.
- Les troubles nerveux avec brûlures et fourmillements des extrémités.
Causes de perte de vitamine B3 :
- L’abus de graisses, de sucres et d’alcool mais aussi les régimes végétaliens.
- Les antidépresseurs et anticonvulsivants.
- Le mais pour les populations qui en mangent beaucoup

Vitamine B5 (Acide pantothénique)
Elle aide dans :
- Une meilleure activité tissulaire (peau, cheveux, muqueuse)
- Le fait qu’elle entre dans la constitution du COENZYME A : thyroïde, surrénales, hypophyse, épiphyse
- La cicatrisation des plaies
- L’amélioration de la fatigue, des nausées, vomissement, douleur de l’estomac et de l’intestin, diarrhée, hypotension, crampes, céphalées, cheveux gras et cheveux qui ont tendance à tomber, troubles de la croissance, dépigmentation des cheveux.
- Le grincement des dents
- L’ovulation chez la femme.
Cause de perte de vitamine B5 :
- L’aspirine est un puissant antagoniste de la vitamine B5.

Vitamine B6 (Pyridoxine)
Elle aide dans :
- La synthèse des protéines nécessaires au cœur, au foie et au cerveau.
- La tendance dépressive, nervosité, irritabilité, fatigue, insomnie, malaises inexpliqués, manque d’initiative, manque de concentration, syndrome maniaco-dépressif.
- Le fonctionnement du pancréas pour l’insuline.
- Les maladies de peau avec croûtes sur le visage et le corps, verrues grasses, anémie avec baisse de fer.
- Les nausées en début de grossesse.
- Certaines maladies vésiculaires et les calculs des reins de type oxalate.
- L’élimination de L’HOMOCYSTEÎNE avec la bétaïne et les vitamines B9 et B12.
Causes de perte de vitamine B6 :
- Antibiotiques, contraceptif, alcool, excès de graisses

Vitamine B8 (Biotine, vitamine H)
Elle aide dans :
- L’entretien des cellules nerveuses, du foie, des reins, du cœur.
- La repousse des cheveux.
- La dermite séborrhéique chez le nourrisson (squames, croûtes de lait), chez l’adulte (peau sèche, crevassée, les cheveux qui tombent)
- Le manque d’appétit, nausées, lassitude.
Causes de perte de vitamine B8 :
- Le blanc d’œufs crus car il contient de l’AVIDINE, substance qui dégrade la B8 (blancs en neige, mousse au chocolat)
- Les antibiotiques

Vitamine B9 (Acide folique)
Elle aide dans :
- La vie du fœtus et les premiers mois de la vie jusqu’à l’adolescence (le manque peut induire des tares génétiques de l’embryon et des accouchements prématurés)
- Les troubles psychiques, insomnie, pertes de mémoire.
- Le vieillissement précoce ou sénilité.
- Les manques d’appétit, diarrhées, nausées, entérite.
- L’élimination de L’HOMOCYSTEÎNE avec la bétaïne et les vitamines B6 et B12.
Causes de perte de vitamine B9 :
- Contraceptif, antibiotiques, anticonvulsivants.

Vitamine B12 (Cobalamine)
Elle aide dans :
- La fabrication de l’ADN
- La détoxication des métaux lourds de l’organisme.
- Les troubles de l’appétit.
- Les tendances dépressives avec confusion, perte de mémoire, perturbation de l’humeur.
- L’élimination de L’HOMOCYSTEÎNE avec la bétaïne et les vitamines B6 et B9.
Causes de perte de vitamine B12 :
 Certains germes ou parasites intestinaux (candida albicans, hélicobacter)
- L’alcool.
- Le végétarisme et le végétalisme
- La gastrite

Vitamine C (acide ascorbique)
Elle aide dans :
- La détoxication de l’organisme par le biais des cytochromes, qui éliminent les déchets métaboliques, les produits chimiques ainsi que les métaux lourds (métaux traces toxiques).
- Les infections car elle permet la production d’anticorps afin de se protéger des virus.
- La production d’interférons, substances actives dans la prévention des cancers.
- La longévité humaine.
- La production d’hormones notamment par les glandes surrénales, thyroïde et hypophyse (action positive sur le stress).
- La synthèse du collagène qui a une action sur la peau, l’os, les cartilages, les tendons, les parois du système vasculaire et du cristallin.
- L’absorption intestinale du fer.
- Les infections ORL.
- Les saignements des gencives évitant ainsi le déchaussement des dents voire, dans certains cas, leur perte.

Vitamine D (Ergocalciférol)
Elle aide dans :
- Le statut osseux et phosphocalcique, le rachitisme et l’ostéoporose
- L’immunité
- Les maladies auto-immunes
- La dépression
- La fonte musculaire
- La relation avec la parathormone (hormones thyroïdienne)
- Le psoriasis
- L’absorption intestinale du phosphore et du magnésium
- La prévention sur le cancer et les maladies cardiovasculaires
Causes de perte de vitamine D :
- L’excès de calcium peut bloquer la transformation de la vitamine D dans sa forme active au niveau des reins
- Les produits laitiers contiennent une hormone de croissance naturelle, l’IGF 1 qui est un antagoniste de la vitamine D, et vice-versa.

Vitamine E (Tocophérol)
Elle aide dans :
- Son action ANTI-OXYDANTE : s’oppose à l’oxydation de substances nobles : vitamines A et F, hormones, phospholipides.
- La protection des cellules du foie (réduits de 60 à 20 % les lésions membranaires en présence de produits toxiques)
- La fécondité :action sur les ovaires et testicules, favorise la mobilité des spermatozoïdes
- Le fait d’éviter aux plaquettes sanguines de s’agglutiner et de provoquer des caillots.
Cause de perte de vitamine E :
Il est difficile de diagnostiquer l’état de carence : constipation, faiblesse de la miction.

Vitamine K
Elle aide dans :
- La synthèse de coagulation
- Les saignement de nez, des gencives, hémorragies, hémorragie digestives
- La souplesse des artères, des tendons
- La régénération tissulaire
- La fixation du calcium sur l’os. Elle favorise la calcification et évite les dépôts de calcium tissulaires
- Le contrôle des phénomènes inflammatoires
Cause de perte de vitamine K :
- Les drogues et les antibiotiques
- Les maladies du foie, comme l’hépatite

Lire aussi :
"Les vitamines : Vérités et mensonges" - Dr Paul DUPONT - Editions Clara Fama