Écorce de pin et oxyde nitrique

L’oxyde nitrique Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’oxyde nitrique, la molécule qui améliore la santé cardio-vasculaire, le niveau d’énergie (...)

En savoir

Soufre et huile de Haarlem

Soufre et huile de Haarlem Le soufre est très répandu dans la nature mais il n’est pas assimilable par l’organisme. Il peut même être toxique. (...)

En savoir

Vitamine D naturelle

La vitamine D ainsi nommée est avant tout une hormone synthétisée dans l’organisme humain à partir du cholestérol sous l’action des rayonnements UVB de (...)

En savoir

Informez-vous

Psyllium : microbiote et prébiotiques

Psyllium : microbiote et prébiotiques

Microbiote et prébiotiques

Le microbiote (micro-organismes utiles à la vie) ou flore intestinale, contient des virus, des champignons, des bactéries et des levures qui peuplent notre gros intestin.
Le microbiote contient 10 fois plus de micro-organismes que notre corps tout entier contient de cellules.
Pour entretenir notre microbiote nous avons besoin de prébiotiques.

Les prébiotiques sont des fibres non-digestibles du régime alimentaire qui seront transformées par nos bactéries intestinales. 
C’est grâce aux prébiotiques que notre microbiote intestinal trouve son équilibre. 
Une alimentation riche en prébiotiques est donc nécessaire pour le microbiote car lorsqu’il est bien équilibré celui-ci crée 70% de notre immunité.

Psyllium

Le psyllium blond (Plantago ovata) est une variété de plantaginacées qui nous vient d’Inde. Ce qui nous intéresse en thérapeutique, c’est l’enveloppe (le tégument) de la graine, composée de fibres et de mucilage qui est mise en poudre pour son utilisation. 

• La Commission E de l’Union européenne reconnaît l’usage du psyllium blond comme régulateur convenant aussi bien dans les cas de constipation que de diarrhée, mais aussi dans le syndrome du côlon irritable.

• Le psyllium est apaisant pour les colites ulcéreuses, la maladie de Crohn, les hémorroïdes, les fissures anales, les diverticules et même les ulcères. 

• En tant que prébiotique, il agit favorablement sur toutes les bactéries bénéfiques de la flore intestinale.

• Le psyllium blond est reconnu par l’OMS pour son utilisation contre les risques cardiovasculaires.

• En temps que détoxifiant, le psyllium agit comme une éponge en absorbant les métaux lourds, les substances chimiques ainsi que les déchets organiques contenus dans le côlon.

• Sur des patients atteints de diabète de type 2, des chercheurs ont constaté qu’il contribuait non seulement à normaliser le taux de lipides dans le sang, mais aussi à faire baisser la glycémie.

• Dans les désirs d’amincissement, le psyllium peut être pris entre 10 et 15 minutes avant un repas en temps que coupe faim. C’est en gonflant dans l’estomac qu’il augmente la sensation de satiété et donc les besoins de manger sont moindres.

Le tégument de PSYLLIUM BLOND en poudre se trouve en boutique BIO.

Conseil d’utilisation du psyllium :

Fin des 3 repas : 1 cuillère à café dans un grand verre d’eau

• Les trois premières semaines : uniquement le matin 

• Les trois semaines suivantes : matin et soir

• Ensuite : matin, midi et soir

La quantité de psyllium nécessaire à chaque individu dépend de la nature de ses selles. 

Il est recommandé précédemment trois cuillères à café journalières ; mais il peut s’avérer qu’une ou deux soient suffisantes et que dans d’autre cas, des cuillères à soupe soient nécessaires. 

Le but est que chaque individu recherche intelligemment la dose qui lui est utile.

Après avoir été aux toilettes, il est bon d’observer ses selles. 

Celles-ci doivent êtres moulées, si possible flotter à la surface de l’eau et surtout ne pas souiller les WC lorsque que l’on a tiré la chasse d’eau. 

L’anus lui même doit rester relativement propre sans avoir besoin de beaucoup de papier toilette.

D’ailleurs, je recommande vivement d’utiliser une douchette de WC plutôt que du papier toilette qui contient beaucoup de produits chimiques préjudiciables, à la longue, pour la santé de l’anus.